A message from Simon Brault, Chair of the IFACCA Board, on the COVID-19 crisis

IFACCA - International Federation of Arts Councils and Culture Agencies,
01 Mayo 2020, International

version en français | versión en español


On Tuesday 21 April, I was joined by my fellow Board Members for the first virtual meeting of the IFACCA Board via videoconference. In addition to addressing governance matters, we used the opportunity to take stock of the short- and medium-term effects of the COVID-19 pandemic on the arts and culture sector worldwide. Hailing from nine countries, across five continents, we each operate in unique environments. However, we found great commonality as we shared strategies to counter the most immediate, devastating impact of the crisis; and outlined our visions for economic recovery plans that integrate culture and promote sustainable and equitable development. We also used the opportunity to reflect on how the Federation and its members can support each other through these times.

The COVID-19 pandemic and the measures taken by authorities to control it have had rapid and devastating effects on our sector. These are likely to continue for a time to come, possibly until a vaccine is found. Many artistic and cultural activities will continue to be unviable due to physical distancing measures and more strict controls on the mobility of people within and between countries, which will continue to cause loss of income for artists and organisations. Moreover, we do not all experience this crisis equally: there is increased inequality and vulnerability both between countries, within national populations, and our sectors. The economic and political influences – shaped by globalisation and ideological currents – that inform the emergency responses of governments and public agencies vary widely and have the potential to polarise our societies.

As public agencies that support the arts through policy and investment, we face difficult choices as our sectors navigate this crisis, knowing that it is highly unlikely that we will ever return to the situation that prevailed pre-pandemic. However, we must preserve and draw on our existing positive achievements and we must encourage innovation, solidarity and collaboration across social sectors; all while following a logic of sustainable and equitable development that can contribute to individual and collective liberation. We must promote and protect the rights of artists – from freedom of expression and creation, to fair remuneration – particularly in the context of economic revival packages that are likely to be financed by swift, subsequent budgetary restrictions.

While the temptation to turn inward, to strengthen borders, and limit individual rights in the name of public health and safety is strong; we, the IFACCA Board, firmly believe that our international Federation and the opportunities it offers for exchange and cooperation will be crucially important to the future of the arts and culture sector worldwide. The richness, dynamism, and diversity of our societies; the exchange of artistic and literary creation; and our cultural heritage can only be weakened by isolationism. I strongly encourage members of the Federation to share knowledge, connect with others, and use the Federation and its Secretariat as a sounding board, as we illuminate our collective path out of crises at national, regional and global levels.

On behalf of the Board and the Secretariat, led by Magdalena Moreno Mujica, I wish all members of the Federation and the publics they serve the courage, determination and resilience required to get through this crisis. Take care of yourselves, your loved ones, and your communities.

 

Simon Brault, O.C., O.Q. (Canada)
Director and CEO, Canada Council for the Arts
 

Directors of the Board:

Adrian Collette (Australia)
CEO, Australia Council for the Arts

Simon Mellor (England)
Deputy Chief Executive, Arts and Culture, Arts Council England 

Daina Urbanavičienė (Lithuania)
Chairwoman, Lithuanian Council for Culture

Patrick Sam (Namibia)
Chairperson, National Arts Council of Namibia

Dennis Marita (Solomon Islands)
Director of Culture at the Ministry of Culture and Tourism of the Solomon Islands

Rosemary Mangope (South Africa)
CEO, National Arts Council of South Africa

Kajsa Ravin (Sweden)
Director General of the Swedish Arts Council

Nguyen Phuong Hoa (Viet Nam)
Director General, International Cooperation Department, Ministry of Culture, Sports and Tourism, Viet Nam
 


Un message du Simon Brault, président du conseil d’administration d’IFACCA, à propos de la crise COVID-19
 

Le mardi 21 avril, j'ai été rejoint par mes collègues pour la première réunion virtuelle du conseil d'administration de l’IFACCA par visioconférence. En plus d'aborder les questions de gouvernance, nous avons profité de l'occasion pour faire le point sur les effets à court et moyen terme de la pandémie de la COVID-19 sur le secteur des arts et de la culture à l’échelle mondiale. Originaires de neuf pays, répartis sur cinq continents, nous opérons chacun dans un environnement unique. Cependant, nous avons trouvé de nombreux points communs en partageant nos stratégies pour contrer les effets les plus immédiats et dévastateurs de cette crise, tout en esquissant des perspectives pour des plans de relance économique qui intègrent pleinement la dimension culturelle et favorisent une approche de développement durable et équitable. Nous avons également profité de l'occasion pour réfléchir à la manière dont la Fédération et ses membres peuvent se soutenir mutuellement en ces temps difficiles.

La pandémie de la COVID-19 et les efforts des autorités pour contrôler la contamination ont eu des effets dévastateurs très rapides sur le secteur des arts et de la culture. Ces effets risquent de se prolonger tant qu’un vaccin n’aura pas été trouvé. Les mesures de distanciation physique et les contrôles plus stricts sur la mobilité des personnes à l’intérieur des pays et entre les pays vont en effet continuer d’empêcher un nombre important d’événements et de manifestations artistiques et culturels et entrainer des pertes de revenus pour les organisateurs et les artistes. De plus, la pandémie et sa gestion par les autorités politiques met en évidence les inégalités et les vulnérabilités entre les pays, de leur population, et du secteur des arts et de la culture. . Les interventions d’urgence des gouvernements et des organismes de financement public varient beaucoup et reflètent des réalités économiques et politiques façonnées par la mondialisation et par les courants idéologiques qui polarisent les choix de société.

En tant qu’organismes de financement public des arts et de la culture, nous sommes confrontés à des choix difficiles alors que le secteur cherche à naviguer à travers la crise tout en constatant que le retour à la situation qui prévalait avant cette pandémie est plus qu’improbable. Il faut à la fois essayer de préserver les acquis positifs du passé et encourager l’innovation, la solidarité et des alliances avec les autres secteurs de la société contribuant à l’émancipation individuelle et collective dans une logique de développement durable et équitable. Nous devons promouvoir et défendre les droits des artistes, notamment leur liberté d’expression et de création et leur droit à être justement rémunérés, particulièrement dans un contexte de relance des économies qui risque d’être rapidement suivi par des restrictions budgétaires destinées à en financer le coût.

Alors que la tentation du repli sur soi, du renforcement des frontières et de la limitation des droits individuels au nom de la salubrité et de la sécurité publique est évidente, le conseil d’administration de l’IFACCA réaffirme l’importance cruciale des réseaux internationaux et des plateformes internationales d’échange et de coopération pour l’avenir du secteur des arts et de la culture. L’isolationnisme ne peut qu’affaiblir la richesse, le dynamisme et le partage de la création artistique et littéraire et la valorisation du patrimoine culturelle.

J'encourage vivement les membres de la Fédération à partager leurs connaissances, à se connecter avec les autres et à utiliser la Fédération et son secrétariat permanent comme caisse de résonance, afin d'éclairer notre cheminement collectif pour sortir des crises aux niveaux national, régional et mondial.

Au nom du conseil d’administration et de l’équipe du secrétariat permanent dirigée par Magdalena Moreno Mujica, je souhaite à toutes les membres de la Fédération et les publics qu'ils servent le courage, la détermination et la résilience nécessaires pour traverser cette crise. Prenez soin de vous-mêmes, de vos proches et de vos communautés.

 

Simon Brault, O.C., O.Q. (Canada)